Nos enfants, et les dinosaures - Dennis McNew

Mon blogue

Nos enfants, et les dinosaures

Nos enfants, et les dinosaures - Dennis McNew

Mes enfants étaient passionnés par les dinosaures, et je voulais les emmener dans une exposition créée autour de ces animaux gigantesques, issus d’un passé depuis longtemps révolu. J’avais lu un article sur le Web qui détaillait les différentes animations qui émaillaient le parcours de l’exposition. Une de mes amies avait emmené ses petits-enfants, et elle m’avait recommandé de réserver des billets pour les miens. Elle les connaissait bien, car ses petits-enfants et mes enfants, ayant le même âge, ils se rencontraient souvent. Cette femme venait de temps à autre en ville pour son traitement contre la couperose. Elle passait voir mes parents et je venais, à cette occasion, avec ma femme et mes enfants pour un repas agréable. Apolline, l’amie de la famille, était une connaissance de ma mère depuis qu’elle était venue s’installer ici.

Les deux femmes s’étaient vues et avaient parlé pendant la réunion d’une association culturelle et elles étaient, instantanément, devenues les meilleures amies du monde. Cela faisait une dizaine d’années que nous la côtoyions et elle faisait déjà partie de la famille. Je devais récupérer mes enfants à leur sortie de l’école et nous devions dîner dans une pizzéria, qu’ils adorent. Tout le weekend, ma conjointe serait absente. Je devais donc occuper mes deux garçons de six et dix ans. Le plus jeune, Antonio, était déjà très éveillé. Il m’avait posé des questions sur l’exposition, très pertinentes. Le second, Abel, était plutôt calme. Il ne prenait la parole, que quand ce qu’il avait à dire était intéressant. Il est toujours le même.

Le lendemain matin, après avoir posé nos manteaux au vestiaire, fait un tour aux toilettes pour Antonio, puis s’être perdus dans le dédale des escaliers, nous sommes parvenus au début de l’exposition. Des dinosaures étaient reproduits à l’échelle. Même les senteurs de ce monde animal et végétal disparu étaient présentes. Les reproductions des plantes étaient saisissantes de réalité et les animatronics faisaient partie d’un spectacle merveilleux. Même moi, j’étais complètement absorbé par ce que je voyais. Les sons étaient puissants et je sursautai en entendant le cri d’un tyrannosaure. Mes fils étaient ébahis, amusés, intrigués. Aucun mot ne peut décrire leurs mines étonnées, leurs regards sidérés. Nous en sommes ressortis silencieux puis nos paroles ont jailli, et nous n’avons que parlé de cette exposition, toute la soirée. Quand ma conjointe est rentrée, le jour d’après, elle comprit que nos fils étaient devenus très précis en ce qui concernait les espèces de dinosaures.